Nous passons la majeure partie de notre temps dans notre logement . Autant qu’on s’y sente bien ! Le confort thermique ne se limite pas à la température intérieure. Il y a d’autres facteurs qui influent directement sur « le ressenti » .

Le confort thermique dans les logements.

Le confort thermique est primordial !
  • Le taux d’humidité (ou Humidité Relative): se mesure avec un simple hygromètre. L’idéal est de 50 %, avec une plage de variation entre 40 et 60 %.
  • Le déplacement d’air (les courants d’air). Il peut être la conséquence d’infiltrations d’air dans le logement ou de flux thermiques (les masses d’air chaud se déplacent vers des surfaces ou des volumes froids.
  • L’effet « paroi froide ». Lorsque nous sommes proches de surfaces froides (vitrages, murs ou sols non isolés …) la température « ressentie » est plus basse que celle affichée au thermomètre intérieur, d’où l’importance de vitrages très performants et de l’isolation de l’enveloppe du logement.

Un diagnostic énergétique vous permettra de définir les actions à entreprendre afin d’améliorer le confort thermique de votre logement.